Le kitesurf est un sport de glisse dont le succès ne fait que croître au fil des ans. Les pratiquant sont de plus en plus jeunes, ce qui est normal car ce sport ne requiert pas une condition physique spéciale. Se basant sur une voile de cerf-volant, sa promotion n’a été faite qu’en 1995, par Manu Bertin. Depuis 2017, le kitesurf fait partie de la Fédération Française de Voile. Mais de que faut-il prévoir pour ce sport nautique à sensations fortes ?

Le matériel à prévoir avant de faire son stage de kitesurf

L’aile de kitesurf

L’aile est sans aucun doute le matériel le plus indispensable avant de commencer. S’apparentant à un cerf-volant, ainsi qu’un parapente et un voile d’une planche à voile, il permet tout simplement de sortir sa tête de l’eau et d’avance au rythme du vent. Lors de son choix, il faut penser à 4 critères précis à savoir :

  • La force du vent ;
  • Le poids du stagiaire ;
  • Son niveau (débutant, intermédiaire ou confirmé) ;
  • Le type de pratique qu’il souhaite.

Il sera ainsi possible de choisir une aile à boudins, avec des modèles bow kites en forme d’arc ou des modèles C kites, de fabrication plus ancienne. L’autre type d’aile est celle à caissons. Il est surtout commun pour les pratiques terrestres.

Les planches

Impossible de se lever sans sa planche, c’est tout à fait logique. En kite, il existe deux catégories de planche : le surf et la planche bidirectionnelle ou twin tips. Avec sa conception symétrique, cette dernière est la plus utilisée. La planche directionnelle par contre, est asymétrique et ressemble à une planche de surf. Adaptée pour les pros, il faut savoir changer de position de pieds suivant son type de ride.

Le modèle dernière génération est la planche avec foil. Elle permet de faire du kite dans un petit vent et d’attendre des vitesses rapides.

Les lignes et la barre

Les lignes sont dotées de câbles super fin en matière synthétique que l’on appelle Dyneema. Très résistantes, elles sont au nombre de 4. Les 2 premières servent à transmettre la puissance de traction de l’aile et les 2 autres, à diriger l’aile et à gérer la vitesse.

Pour le freestyle et les figures aériennes, certaines ailes sont dotées d’une 5ème ligne. Elles sont connectées au milieu de la barre pour les 1ères et aux bouts pour les 2ndes.

Le harnais de sécurité

Le harnais est sans aucun doute la pièce la plus importante avant de faire du kitesurf. C’est le lien entre la voile et le corps d’un stagiaire afin qu’il puisse avoir la force nécessaire pour avancer. On en distingue deux types :

  • Le harnais culotte: Il va répartir toute la puissance sur la ceinture, le bas du dos et le haut des cuisses, comme l’équipement d’escalade. Il est parfait pour les débutants et pour les longues distances.
  • Le harnais ceinture: s’appuie sur le bas du dos et le bassin. Il est léger et moins contraignant. De plus, il procure une plus grande liberté de mouvement. Il est parfait pour la figures et les rotations.

Le kitesurf : un sport pour tous

Faire un stage kitesurf pour debutant est accessible à toutes les personnes, du moment que la condition physique est au rendez-vous. Tous les matériels sont récents pour simplifier l’apprentissage. Les bases elles, s’apprennent à raison de 7 à 8 h de cours. Si vous effectuez 1h ou 2h par jour, vous pouvez aller dans l’eau en moins de 10 jours.

Il est toutefois recommandé de ne travailler qu’avec des moniteurs expérimentés. Si vous passez par une école de kite, veillez à ce qu’elle soit certifiée IKO ou International Kite Association.

Tags :