Selon la norme AFNOR des systèmes de largage, le kitesurf est adapté aux enfants à partir de 35 kg. L’apprentissage du kitesurf est incontournable pour apprendre les bases théoriques et s’initier à la pratique. Il est donc primordial de choisir une école certifiée par la fédération française et de remplir les heures nécessaires pour s’améliorer.

Les diverses étapes de l’apprentissage de ce sport de glisse

Mis à part des notions sur les conditions météo et le choix d’un spot, la phase la plus difficile est la maîtrise du Waterstart. Lors de votre stage kitesurf chez Prokite, voici les 10 étapes essentielles à votre apprentissage :

  • Le montage et le pilotage de l’aile suivant les conseils de sécurité ;
  • Le décollage et l’atterrissage à terre et dans l’eau ;
  • La nage tractée, sans planche dans un emplacement neutre et en pleine puissance ;
  • La gestion de l’aile avec une main ;
  • L’empoignement de la planche, tout en ayant un contrôle sur l’aile ;
  • L’apprentissage debout ;
  • La prise d’équilibre, les épaules au-dessus des pieds ;
  • La mise en position de son corps ;
  • L’accélération dans l’axe de glisse ;
  • La phase de stabilisation sur son aile.

Les équipements de base pour la pratique du kitesurf

Comme tous les sports de glisse, certains équipements sont nécessaires pour la pratique du kitesurf. Il est donc important d’avoir une aile, qui permettra de se déplacer. On retrouve les ailes à boudins et les ailes à caissons. Votre choix se fera dépendamment de votre poids, de votre niveau et de la pratique voulue.

Ensuite, vous devez penser à la barre et aux lignes. Ces matériels vous permettront de piloter et de bien gérer la puissance de la voile. Ensuite, il y a le harnais, connecté au corps et à l’aile, afin de vous maintenir en sécurité. Et le dernier matériel à prévoir et non le moindre : la planche ou le surf.

Si vous le désirez, vous pouvez aussi prévoir d’autres équipements comme le gilet de flottaison, le casque, la leash ou la combi néoprène.

Bien débuter sans se précipiter

Une fois que vous avez fini votre stage kitesurf, la première session en solo est un moment riche en sensations fortes et en montée d’adrénaline. Il faut y aller en douceur, car il s’agit tout de même d’un sport extrême. Les règles de sécurité apprises dans une école de kitesurf sont à adopter. Aussi, il faut toujours avoir avec soi le matériel basique conseillé par le moniteur.

Durant votre première année, il faut donc restera sur la même planche avec des voiles « Delta ». Dépendamment de votre niveau et de la pratique, vous pouvez changer d’ailes et de planche.

Les meilleurs sports à travers le monde

Parmi les sports de kite les plus tendances, on retrouve Pontal de Macéio au Brésil. Son lagon translucide est idéal pour les débutants, car vous aurez pied partout. En freeride ou en freestyle, il sera possible de profiter de ses paysages de carte postale et de ses eaux chaudes. A l’île Maurice, la barrière de corail appelle les riders les plus expérimentés. Mais si vous débutez, il vaut mieux commencer par un lagon, où vous aurez pied facilement !

Djerba en Tunisie, offre un large choix de lagon avec une eau peu profonde. Là-bas, il fait quasiment chaud tout au long de l’année. Smile Beach est la zone idéale. Au Delta de l’Ebre en Espagne, le lagon reçoit toutes les orientations du vent. C’est un spot très privilégié des professionnels et des amateurs. Enfin, on a un coup de cœur pour Dakhla au Maroc. L’endroit vous promet un dépaysement total, avec un plan d’eau plate, pour s’adonner à des sessions de kite.

Tags :