Les sports nautiques et plus particulièrement les sport de glisse connaissent depuis quelques années des effets de mode et des nouvelles pratiques.

Ainsi, alors que l’on pensait le windsurf disparu, noyé par la folie du kitesurf, de nouveau support ont amené les pratiquants à redécouvrir leur premier amour.

Paddle et foil pour un retour à l’eau

Le stand Up Paddle et surtout l’avènement des planches gonflables, ont permis à de très nombreux pratiquants de retourner à l’eau et de redécouvrir le plaisir de la glisse. Que cela soit en balade ou de façon plus sportive en fitness ou même en surf, le SUP permet d’être dans l’eau presque tous les jours.

Puis l’arrivée des planches équipées de foil ( en kitesurf, windsurf et stand up) a ouvert de nouvelles possibilités. Des spots de vent très faible devenaient à nouveau fréquentables de façon très régulière.

C’est ainsi que de nombreuses plages ont retrouvé des couleurs avec des pratiquants de plus en plus nombreux.
Tous ont vu arrivé, d’un oeil curieux, la nouvelle tendance du moment : le Wing

Quel est le principe du Wingfoil ?

Depuis deux ans, vous avez sans doute vu des courageux essayer d’apprendre un nouveau sport. Montés sur une planche large et volumineuse, équipée d’un foil, ils tentent de se tracter à l’aide d’une toute petite voile gonflable. Wing en anglais signifie aile. Les concepteurs de cet engin se sont inspirés des ailes pour imaginer la forme et la fonction. Ultra maniable, cette aile proche de la chauve souris de batman, permet de tracter la planche pour faire monter le foil.

Une fois sortie, la navigation se fait tout en douceur. Ainsi est arrivée le Wing en France !

Et l’été 2020 est sans conteste l’année de l’explosion comme le confirme le propriétaire de cette école de kitesurf à Bonifacio. La demande pour découvrir cette pratique ultra ludique explose partout en France

Le parfait mélange wind / kite

En effet, le Wing s’adresse à l’ensemble des pratiquants des sports de glisse cités plus haut. Les windsurfers retrouvent une façon de se diriger et de tenir l’aile qui leur est familière.

Les kitesurfers, même s’ils sont en contact beaucoup plus direct avec l’aile, apprécient la conduite de la planche sur foil, très proche de leur sport favori.

Le wing foil s’impose donc comme une nouvelle pratique assez ouverte, avec l’énorme avantage de ne pas devoir transporter beaucoup de matériel ( là encore, nous sommes plus proche du kite). Les nouvelles planches sont courtes, les ailes pliables totalement dans un sac. Seul les foils restent “encombrants” même si la taille commence à ce réduire.

Attention tout de même, la découverte de l’engin peut paraître très simple pour les pratiquants avertis, mais les purs débutants doivent apprendre en même temps la gestion de l’aile et découvrir la sensation de lévitation d’un foil…et la peur engendrée par cette hauteur. Ce même foil représente aussi le seul danger véritable pour le pratiquant. Il faut savoir gérer la poussée mais aussi prévoir les chutes pour ne pas se blesser.

Selon les professionnels du secteur, cette nouvelle pratique est très rapide à maîtriser pour quelqu’un d’un peu sportif ce qui va encore augmenté le succès et l’envie de découverte.

Alors profitez de l’été pour chercher une école qui propose l’initiation encadrée et lancez vous, vous serrez surpris par le côté addictif de cette nouvelle glisse.