De nombreuses personnes souhaiteraient au fond d’eux-même vivres quelques minutes dans la peau d’un oiseau pour pouvoir voler. Certes, il y a l’avion, un instant toujours magiques même s’il est devenu très banal pour certain. Pour beaucoup, c’est le parapente qui symbolise le mieux le vol à l’état pur. C’est dans cette forme appelée vol libre que le vol prend toute sa dimension magique et sa pureté.

Le parapente est l’aéronef le plus simple et le plus léger qui soit, il se met en oeuvre très facilement et permet de décoller en toute sécurité à de très faibles vitesses. Ces vitesses de vols très basses permettent de s’envoler en marchant quand il y a un peu de vent.

Comment débuter le parapente ?

Le cursus ordinaire consiste en un premier stage pour apprendre le parapente. A l’issue d’une formation de quelques jours, vous aures pu réalisé vos premiers vols en autonomie, enfin seul guidé par un moniteur en radio.

Ensuite, vous serez libre de commencer à pratiquer dans des conditions connus sur des lieux connus dans le cadre d’un club ou d’un autre stage. Vous progresserez doucement en abordant petit à petit des conditions de plus en plus complexes, turbulentes ou ventées qui vous permettront de rester en l’aire de plus en plus longtemps grâce aux ascendances.

Ces ascendances permettent au parapente de gagner de l’altitude, ou du moins de ne pas en perdre. Elles sont de 2 natures différentes bien que parfois mêlées :

  • Les ascendances dynamiques, se sont des courants montants car le vent épouse un relief et peut le contourner en montant. C’est classique en bord de mer avec la brise venant du large et qui heurte les terres.
  • Les ascendances thermiques sont liées à l’air chauffé par le soleil qui devient plus chaud que l’air environnant et s’élève.

Le baptême en parapente

De nombreuses personnes pensent que c’est la première étape pour apprendre à voler, et c’est faux. Les stages se pratiquent sans faire de vol en tandem. Ces vols sont par contre parfait s si vous souhaitez savoir si voler en parapente vous plait. Vous pouvez faire des tandems dans de nombreuses régions et notamment vers le Lac de Serre-Ponçon. Voler en tandem à Saint-Vincent-les-forts est le nec plus ultra.

Il est possible au cours de la progression, lors des premiers vols de durée ou lorsque les conditions commencent à bouger, de faire un vol biplace pédagogique avec un moniteur. Cela peut aider à lever les appréhensions et à mieux passer des caps dans sa progression, mais ce n’est pas l’usage.

Aller plus loin avec les stages de perfectionnement Cross

A partir d’un certain niveau, il est aisé de rester en l’air et d’exploiter des conditions favorables. Les pilotes vont alors chercher à se balader et à faire des vols de distance. C’est un art à la fois accessible et gratifiant, mais c’est aussi une pratique un peu engagée qui peut s’avérer aussi frustrante.

Afin de progresser et de gagner en sécurité et en performance, des stages sont proposés dans le cadre de vols de groupes et de voyages dans des endroits propices. Les hauts lieux du vol libre sont : l’Inde, la Colombie, le Brésil et aussi des pays comme la Slovénie, l’Italie, la Suisse… bref, toutes les Alpes.